Tous les articles au sujet de covid

Anti vaccination

Ce dialogue est un fil d'échange que j'ai eu sur Fediverse.

Reflètant les positions parfois étonante des anti-vaccins

## @LePassager

Si vous vous demandez pourquoi je suis anti-vaccin, sachez que mon père est décédé des suites du vaccin H1N1 (très médiatisé à l'époque). Une histoire qui a rendu toute ma famille très triste, et fait de nous des "anti-vaccin" convaincus, dont un de mes frères, laborantin dans un hôpital.

## @Gnudesforets
Je comprends. J'ai un de mes proches qui a eu la sclérose en plaque suite au vaccin de l'hépatite B.

## @PirBoazo
Bonjour,

Perdre un proche est une épreuve, je le comprends.

Social Pass

## Le contexte

### La pandémie COVID-19
Depuis la réouverture des bars, des restaurants, des clubs et des fitness, les applications, cartes numériques et autres plateformes de traçage pullulent en Suisse. Baptisées Swiss Night Pass, CoGa, Covtra ou encore Social Pass, elles sont utilisées par les établissements pour lister et avertir des clients qui auraient potentiellement côtoyé une personne infectée, comme le requiert l’ordonnance fédérale Covid-19.
[source](https://www.lenouvelliste.ch/dossiers/coronavirus/articles/coronavirus-les-applications-de-tracage-privees-n-offrent-pas-toutes-les-memes-garanties-de-protection-des-donnees-969916)

### L'obligation légale
Dans le canton de Vaud, l’évolution croissante de la pandémie, particulièrement
rapide dans le canton de Vaud, a récemment conduit le Conseil d’Etat, ( Exécutif du canton ) à prendre de nouvelles mesures entrées en vigueur le 17 septembre 2020.
Dans ce cadre, il a notamment renforcé l’exigence de l’usage systématique d’un dispositif d’identification de la clientèle dans tous les lieux publics servant des mets ou des boissons.[source](pdf/covid-19-systeme-de-tracabilite-impose-aux-cafes-restaurants-bars-1602153247.pdf)

### La réponse de la profession.
Conformément aux décisions de l’Etat de Vaud communiquées le 8 octobre 2020 (voir ci-dessus), l’utilisation d’un système numérique doit être privilégiée. Le traçage «papier» n’est en effet autorisé qu’en «situations exceptionnelles» telles que l’absence de réseau mobile ou la non-possession d’un smartphone par le client.

Si le client ne possède pas de smartphone mais que l’établissement dispose d’un réseau mobile, le restaurateur devra inscrire lui-même dans l’application les données préalablement récoltées sur papier.